Ta question: Quel est le mois avec le moins de naissance?

Depuis le début des années 1990, le pic est en juillet, les mois de février et mars faisant partie des mois comptant le moins de naissances.

Quelle est la date de naissance la plus rare ?

La date de naissance la plus rare est d’ailleurs le 25 décembre, avec en moyenne 1.667 accouchements —normal, c’est un des jours fériés les plus importants et cette date d’anniversaire est déjà prise par un certain Jésus de Nazareth.

Quelle est la meilleure date de naissance ?

Savez-vous pourquoi le 23 septembre est le jour où il y a le plus de naissances dans l’année ? Ce lundi sera sans doute une nouvelle fois le jour le plus fécond du calendrier. Le 23 septembre, il naît en moyenne 5 % de bébés en plus que les autres jours de l’année.

Quelle est le mois de naissance le plus rare ?

Ainsi, le 25 décembre et le 1er janvier sont les deux dates de naissance les plus rares pour les naissances entre 1968 et 2010.

Quel est le jour où il y a le moins de naissances ?

Et puis il y a des dates « planifiables », comme le 25 décembre – jour qui compte en moyenne le moins de naissance dans l’année –, le 1er janvier puis le 11 novembre, dans l’ordre.

C\'EST INTÉRESSANT:  Question fréquente: Comment se déroule l'échographie du 1er trimestre?

Quel est la pire date de naissance ?

Le 11 septembre, le 7 janvier, le 13 novembre.

Quel est la date de fête la plus populaire ?

1. Le 7 mai. Avec 2293 naissances en moyenne chaque année et pas moins de 110 054 naissances depuis 1968, c’est la date la plus courante des anniversaires, celle où tu sais que tu devras te battre pour avoir des gens à ton anniv parce que tu sais qu’ils auront des propositions multiples.

Quel mois y A-t-il le plus de naissance en France ?

En France, au mois de mai, c’est chaque année la même explosion des naissances : on compte en moyenne 2 200 bébés supplémentaires.

Quel est l’anniversaire le plus courant ?

Selon l’Ined, le 23 septembre est la date moyenne à laquelle il y a le plus de naissances d’enfants. En cause, le pic de fécondations qui a lieu au cours du 1er janvier.