Quand donner la vitamine K1 à bébé?

Les nouveau-nés peuvent recevoir la vitamine K de deux façons : Par une seule injection dans la cuisse, dans les 6 heures suivant sa naissance. Par 3 doses administrées par voie orale : l’une lors du premier boire, une autre à l’âge de 2 à 4 semaines et une troisième à l’âge de 6 à 8 semaines.

Quand donner de la vitamine K1 ?

Les bébés en reçoivent une dose à la naissance. La vitamine K1 est administrée de préférence par voie orale à tous les nourrissons à la posologie de 2 mg par dose : une dose à la naissance, une dose entre 72 et 96 h de vie et une dose supplémentaire à 1 mois de vie chez les nourrissons allaités.

Comment donner la vitamine K1 à bébé ?

· une première dose de 2 mg dans la bouche (voie orale) à la naissance ou peu après, suivie d’une deuxième dose de 2 mg entre le 4ème et le 7ème jour ; et une troisième dose de 2 mg, 1 mois après. Pour les nouveau-nés allaités exclusivement au lait artificiel, la troisième dose orale peut être omise.

Pourquoi injecter de la vitamine K ?

L’injection de vitamine K permet de diminuer le nombre d’enfants atteints à moins d’un enfant sur 100 000. De plus, les effets secondaires de la vitamine K sont excessivement rares. Un seul cas de réaction allergique a été rapporté sur des millions d’injections.

Comment administrer vitamine K ?

Administrer 10 mg de vitamine K1 par voie orale ou IV lente (perfusion lente continue d’une heure), en association à un CCP (concentrés de complexes prothombiniques), quel que soit l’INR de départ. L’administration de vitamine K1 peut être répétée toutes les 12 heures.

C\'EST INTÉRESSANT:  Comment conserver la viande pour bébé?

Quel est le rôle de la vitamine K1 ?

Quel est son rôle dans la coagulation ? La vitamine K est principalement connue pour son rôle clé dans la coagulation sanguine (et plus spécifiquement la vitamine K1). Elle empêche les hémorragies en activant de nombreux facteurs de la coagulation.

Qui donne la vitamine K ?

Sources alimentaires de vitamine K

Vitamine K1 : les légumes verts (particulièrement les plus foncés, comme les épinards, le brocoli et les asperges), les algues et, à un moindre degré, les huiles de soya (9 µg par cuillère à soupe) et de canola (6 µg par cuillère à soupe).